A découvrir
77 rue de la République, 69002 LYON FRANCE. Tel : +33 (0)4.72.41.82.23 Aestetikas-Docteur Van der Stegen












Liens

Plan de site

 

Augmentation mammaire

La poitrine symbolise la séduction et la maternité.
Trop petite chez la jeune femme (hypoplasie) ou diminuée avec un début d'affaissement après grossesse(s) (hypotrophie), cette poitrine est parfois mal acceptée et source de mal-être. Dans notre expèrience, la correction de cette poitrine "inadaptée" redonne confiance et dynamisme à bon nombre de nos patientes.

En ce qui nous concerne, il s'agit donc d'une des plus belles interventions de chirurgie esthétique.
Les prothèses, produits de haute technologie, sont formées d'une enveloppe en silicone et contiennent un gel de silicone cohésif. Elles sont de formes rondes et anatomiques et de différents volumes. En aucun cas un implant n'est éternel et ils devront être changés lorsque des signes d'usures apparaîtront.

Les implants sont mis en place par voies axillaires (aisselle), aréolaires ou sous mammaire.
Ils sont positionnés en arrière du grand muscle qui croise le thorax (muscle grand pectoral) ou en arrière de la glande mammaire.

Augmentation mammaire : photo sans
         implant
Augmentation mammaire : photo avec
        implants


Augmentation mammaire en photo


L'intervention chirurgicale : Augmentation des seins

Elle se pratique sous anesthésie générale ou locale, dure environ 1 heure et se termine par la réalisation d'un pansement collant et modelant la nouvelle poitrine. L'hospitalisation est de 12 à 24 heures.
Schema augmentation mammaire : implant rétro musculaire
Schema augmentation mammaire : implant voie d'abord


Augmentation mammaire en vue de coupe et schéma



Les suites de l'intervention chirurgicale

Des douleurs, parfois vives, aux niveaux des seins et des bras sont normales les premiers temps, et un arrêt d'activité professionnelle de quelques jours est utile. Durant les 3 mois qui suivent l'intervention on peut éventuellement noter :
  • des troubles de la sensibilité des bras et des seins,
  • des sensations désagréables au niveau des aréoles,
  • des sensations de tension ou de piqué au niveau des seins,
  • un aspect gonflé des seins.

  • Les cicatrices ont parfois un aspect irrégulier et froncé les premières semaines. Celui-ci s'atténue progressivement au même titre que la rougeur qui disparaît en 6 à 12 mois.

    A ce moment là, le résultat est à peu près définitif. La perception de l'implant sur la partie basse et parfois latérale du sein est possible d'autant plus que le sujet est mince et que la poitrine avant l'opération était petite. Chez les patientes très minces on peut même voir, àjour frisant, des petites irrégularités ou ondulations sur les zones mentionnées ci-dessus. Les asymétries pré-existantes de hauteur des aréoles ou des sillons mammaires ne sont pas modifiées. Les implants n'empêchent pas une grossesse ni une surveillance radiologique du sein. Ils n'augmentent pas le risque de cancer du sein.
    Augmentation mammaire : avant op�ration des 
    seins
    Augmentation mammaire : après op�ration des seins


    Les complications de l´augmentation mammaire

    Hormis les complications classiques et rares de tout acte chirurgical (accidents anesthésiques, hématomes, infection, problèmes de cicatrisation) il existe peu de problèmes spécifiques aux implants.

    Le déplacement secondaire de l'implant, rare mais parfois inesthétique, peut justifier d'une reprise chirurgicale.Le sérome, qui correspond à un épanchement liquidien autour de l'implant porte rarement à conséquence et est habituellement évité par un drainage post-opératoire et le port d'un soutien-gorge de contention.

    La coque ou rétraction péri-prothétique donne un sein anormalement dur et correspond à une cicatrisation anormale autour de l'implant. Cette complication rare est minimisée par une asepsie chirurgicale rigoureuse, un drainage post-opératoire de 24 heures et une bonne hygiène alimentaire les mois suivants l'intervention.

    Le gel de silicone a été accusé à tord semble-t-il, d'augmenter le risque de certaines pathologies dites auto-immunes (polyarthrite rhumatoîde, lupus rythémateux...)

    Enfin, une rupture d'implant suite à son vieillissement en général, ne pose pas de problème majeur avec les implants de dernières dont les gels sont cohésifs. Cependant la surveillance des implants et leurs remplacements si nécessaire doit être comprise et acceptée.

    Nos tarifs: augmentation mammaire



    Photographies avant-après l'augmentation mammaire

    Les articles du blog sur l'augmentation mammaire
    Pour en savoir plus découvrez nos articles sur l'augmentation mammaire